Archives du mot-clé ARCEP

Free Mobile remplit ses obligations réglementaires… et cette fois-ci c’est l’ARCEP qui le dit !

Bonjour,

Aujourd’hui, mardi 28 Février 2012, la respectable autorité de régulation a rendu un verdict très attendu : Free respecte ses engagements concernant sa couverture 3G.

Free dans les clous

L’autorité précise dans son communiqué de presse que cette « re-mesure » fait suite à, je cites « plusieurs articles de presse » et « un courrier reçu le 26 Janvier » signé « des syndicats CFE-CGC et UNSA de certains opérateurs de téléphonie mobile ».

Le résultat est précis et favorable à Free Mobile :

Il ressort de ces nouvelles mesures que, à la date du 31 janvier 2012, Free Mobile remplit ses obligations réglementaires, avec un taux de couverture de 28% de la population grâce à l’utilisation de 735 sites ouverts commercialement. Par ailleurs, il a été constaté que le déploiement du réseau se poursuit, ce que confirme le nombre de demandes d’implantations d’antennes déposées à l’Agence nationale des fréquences et le nombre d’antennes déclarées en service auprès de cette agence.

Comme le prévoit son autorisation, Free Mobile est désormais tenu d’atteindre par son réseau 3G une couverture de 75% de la population en janvier 2015 et de 90% en janvier 2018.

Le communiqué de l’ARCEP est donc clair : Free respecte ses engagements. L’autorité en profite pour rappeler les jalons à venir pour Free Mobile, en l’occurrence Janvier 2015 (75%) et Janvier 2018 (90%).

Il me semble bon de rappeler que concernant Free Mobile, sur son réseau propre, le taux de couverture 3G correspond au taux de couverture totale. En effet, pour les autres opérateurs, distinction est faite du réseau 2G (GSM) et 3G, du fait que le déploiement originel était en 2G. Free ne disposant pas de fréquences 2G, son déploiement est intégralement 3G. Précision importante puisque l’ARCEP ne parle dans ce communiqué que de couverture 3G.

SFR et Orange, pas si bons élèves

Il est également fait mention des non-respect passés des 2 autres opérateurs (Orange et SFR). Sur ce point, l’ARCEP stipule qu’Orange a rattrapé son retard (+ de 98% de la population) et qu’SFR a jusqu’à Décembre 2013 pour couvrir les 99.3% de la population qu’il avait promis (SFR a néanmoins dépasser les 98% comme Orange).

Bouygues Telecom est quand à lui conforme a ses engagements, en couvrant 93% de la population.

Ce qui n’a pas empêché les dirigeants des deux derniers cités de continuer à attaquer un réseau prétendument sous-dimensionné, éteint, voire purement fictif selon eux… preuve que le ridicule ne tue pas.

Après?

Il est temps maintenant d’espérer que les autres opérateurs cessent de tirer à boulets rouge sur Free Mobile, et commencent sérieusement à penser à leurs clients, en faisant tout pour battre – à la loyale – le nouvel entrant, souhait d’ailleurs formulé par Xavier Niel, fondateur de Free, lors de la keynote de lancement de Free Mobile.

Le communiqué de l’ARCEP, d’ailleurs, traduit cette lassitude, en renvoyant les opérateurs accusateurs dans leurs buts… et en rappelant les objectifs de déploiement de Free Mobile. Une manière d’exclure définitivement une nouvelle vérification anticipée pour des motifs plus ou moins douteux.

Source : Communiqué de l’ARCEP

Pas de Frequences 4G pour Free Mobile dans la bande 800 MHz

A l’instant la nouvelle vient de tomber :

Free Mobile n’a pas été retenu pour l’acquisition de Fréquences 4G dans la bande des 800MHZ par l’ARCEP tous ses concurrents directs l’ont obtenus(Orange – SFR –
Bouygues).
Hors cette bande de fréquence est très favorable à la propagations de ondes (c’est meme la meilleure), donc moin d’antennes et moins de puissance d’émission nécessaire pour une diffusion identique a la bande des 2,6 GHZ

D’autre part Free Mobile se voit octroyer un droit d’itinérance aupres de SFR dans cette bande de fréquence (donc encore des frais
d’itinérance a payer cette fois si à SFR apres Orange) mais seulement apres avoir couvert 25% du territoire dans la bande des 2,6 GHz…

Citation:
La société Free Mobile pourra bénéficier d’une telle prestation d’accueil en itinérance, auprès d’un titulaire d’une autorisation de fréquences dans la bande 800 MHz qui cumule des blocs de fréquences, lorsque son réseau dans la bande 2,6 GHz aura atteint une couverture d’au moins 25 % de la population métropolitaine, et si elle ne bénéficie pas déjà d’un accueil en itinérance sur le réseau mobile à très haut débit d’un autre titulaire de fréquences dans la bande 800 MHz……
A la date d’entrée en vigueur des autorisations d’utilisation de fréquences délivrées à l’issue de la présente procédure, seule la société SFR sera titulaire d’une autorisation cumulant des blocs de fréquences de la bande 800 MHz.